Que faire en cas de coup de froid ?

Pas la peine de courir chez le médecin au moindre rhume ou état grippal, mais ces petits maux de l’hiver ne sont pas à négliger car lorsqu’ils ne sont pas soignés, ils offrent à des microbes plus virulents un siège idéal de prolifération. Alors que faire ?

éternuement

Des les premiers signes : irritations légères de la gorge, sensation de gorge sèche, l’impression d’avoir un nez un peu pris, etc… – sachez reconnaître ces premiers signes, ça vous aidera à enrayer la maladie avant qu’elle ne s’installe :

  • une infusion de thym et lavande – environ 20g de plantes, soit deux pincées, trouvées en boutique bio ou herboristerie, pour 1 L d’eau : mettre les plantes dans l’eau froide, faire chauffer jusqu’à frémissement et laisser infuser 5-10 minute, attendre que le mélange soit un peu refroidi et ajouter une cuillère à café de miel – idéalement de lavande ou de bruyère. Vous pouvez en boire autant que vous le désirez, n’hésitez pas cependant à continuer à vous hydrater en eau pure et fraîche. Pour les bébés, vous pouvez vous servir de ce mélange pour faire le biberon, si vous n’allaitez pas ou plus. Attention si bébé ne veut pas boire, c’est probablement parce que le goût est trop prononcé, alors n’hésitez pas à diminuer la quantité de plantes et à ne pas laisser trop infuser.
  • Pour les adultes et les enfants de plus de 3 ans : prendre un morceau de sucre sur lequel vous aurez apposer une goutte d’huile essentielle de niaouli et une goutte d’huile essentielle d’eucalyptus radié, 3 fois dans la journée.
  • de la vitamine C en comprimé chez les adultes – issue de l’acerola par exemple : elle aide à stimuler le système immunitaire qui visiblement va être sollicité.

 

Les symptômes sont bien là et persistent, que faire ?

  • Continuez absolument à prendre l’infusion et le miel. Rajoutez de la guimauve ou de la mauve si vous avez mal à la gorge.
  • Evitez les sucreries et les aliments gras. Ecoutez-vous, souvent votre corps vous dit ce dont il a besoin. Si la maladie concerne bébé, ne le forcez pas à manger, son refus est probablement lié à la nécessité de ne pas trop allouer d’énergie à la digestion mais plutôt aux défenses immunitaires. Par contre, hydratez-le, vous pouvez ainsi privilégiez des repas plus liquides sous forme de soupes, de bouillies légères et de compotes diluées, rien de trop lourd pour son système digestif.
  • Adaptez votre choix d’huile essentielle à prendre sur un morceau de sucre – toujours à raison de 2 gouttes maximum par prise – en fonction de vos symptômes, mal de gorge : ajowan – attention terrible au goût – ou niaouli – plus doux, pour le rhume ou la sinusite : l’eucalyptus radié, pour la toux : le thym à thujanol. A prendre 3 fois par jour pendant 3 jours.
  • Faites des lavages de nez 3 fois par jour avec de l’eau de mer – à trouver en vaporisateur en pharmacie. Les lavages doivent être également réalisés chez bébé, oui c’est une une corvée, alors essayez de l’y habituer tous les jours – une fois par jour suffit en temps normal, comme ça le jour du rhume, il ne hurlera pas.
  • Si vos bronches sont prises : rien de tel qu’un massage de la poitrine et du haut du dos avec une cuillère à soupe d’huile de tournesol ou amande douce dans laquelle vous ajoutez 3 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus radié et 3 gouttes d’huile essentielle de ravintsara – à défaut uniquement d’eucalyptus radié. Pour les bébés, une cuillère à café d’huile pour 1 à 2 gouttes maximum d’huile essentielle d’eucalyptus radié. A renouveler 3 fois par jour.
  • Si vous avez des courbatures, massez-vous avec la même huile que précédemment à laquelle vous aurez ajouté 2 gouttes d’huile essentielle de gaulthérie couchée.
  • Vous connaissez la propolis ? résine extraordinaire produite par les abeilles, elle est très utile en cas de coup de froid. Ne pas hésitez à ajouter 3 gouttes de teinture alcoolisée de propolis – en boutique bio ou chez un apiculteur, à votre boisson chaude. Si vous avez mal à la gorge, vous pouvez également mâcher des gommes de propolis pure, et ce comme un chewing gum. Quand la gomme est devenu sans goût ou commence à avoir une texture désagréable en bouche, jetez-la. Pour bébé, vous pouvez également utiliser la teinture de propolis à moindre dosage : une goutte dans un biberon de 250 mL – soit un dosage d’alcool final de 0,1%. Pour mon fils c’était radical. Si vous ne souhaitez pas utiliser de préparation alcoolisé pour votre petit – je teins là à vous mettre en garde car le moindre sirop pour la toux même homéo est alcoolisé – vous pouvez utiliser une teinture isotonique sans alcool en vente en boutique bio généralement.
  • Des  bains de pied chauds, du repos, des bouillottes, des câlins et tous ces petits riens qui soulagent sont également les bienvenus.

Evidemment, si les symptômes persistent ou si la fièvre s’installe, consultez!

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s