Ma solution contre la varicelle

varicelle-maladie

Maladie infantile très courante et très contagieuse, la varicelle est caractérisée par une fatigue anormale, parfois accompagnée d’une perte d’appétit, qui précède l’apparition de petits boutons – ou vésicules – rougeâtres qui démangent terriblement. Outre la fièvre, les démangeaisons sont généralement une réelle source de gêne pour les enfants, la tâche incombe donc aux parents de soulager ces irritations et de prévenir l’apparition de boutons supplémentaires, sous peine d’être réellement dérangeant pour l’enfant et de lui générer par la suite des cicatrices cutanées pas si jolies.

A l’apparition des premiers boutons sur la peau de mon fils, un jour de promenade sur l’île de Ouessant – grand moment – et une fois rentrée à la maison, j’ai mis immédiatement en place un plan de traitement complètement naturel qui a marché de manière presque miraculeuse. Mon fils – de 2 ans – a eu peu de boutons et peu de démangeaisons – notamment par rapport aux autres enfants gardés par la même assmat non soignés de la même façon. Au final pas de cicatrice, pas de grosses cernes pour la maman et pas de pleurs liés aux gratouilles. Alors voilà mon petit secret – il comprend des produits de base que je n’ai pas évoqué précédemment mais qui m’ont été réellement utiles :

1) Huilez 3-4 fois/ jour jusqu’à disparition des boutons votre enfant, avec une préparation constituée de :

  • 50 mL d’huile de millepertuis pour son effet apaisant et anti-brûlure pour la peau
  • 1 cuillère à soupe de teinture de calendula pour son effet cicatrisant – un peu cher, en pharmacie, mais que vous pourrez recycler ensuite en bain de bouche lors de maux de bouche, ou à la place d’antiseptique local en cas d’écorchures ou de plaies peu profondes, si vous ne trouvez pas ou ne pouvez pas vous le permettre, préparer votre mélange sans.
  • 5-10 gouttes d’huile essentielle de lavande.

2) Laissez votre enfant nu – ou en body – le plus possible afin d’éviter l’irritation des vêtements ou privilégiez les vêtements 100% coton.

3) Faites lui prendre un bain rapide le soir. Au préalable, imprégnez sa peau d’argile blanche ou de calamine – mélange d’oxyde de zinc et d’oxyde ferrique très utile pour assécher les boutons, et laissez poser quelques minutes. Puis, ajoutez à l’eau du bain une infusion de camomille adoucissante, et un peu de bicarbonate de soude – celui de la cuisine peut convenir. Si possible, ne pas utiliser de savons ou de gel douche tous les jours ou s’en procurer un spécial pour les peaux fragilisées. A la sortie du bain, prenez soin de sécher votre enfant délicatement et de l’huiler avec la préparation précédente.

4) Si certains boutons grattent plus que d’autres ou sont plus proéminents, appliquez dessus une goutte d’un mélange composé à parts égales d’huile préparée précédemment et d’huile essentielle d’arbre à thé – pour ses propriétés antiseptique et asséchante de boutons (si si, même les boutons d’acné).

5) Privilégiez une alimentation équilibrée peu grasse, composée d’aliments énergétique – sucres lents – et vitaminés – fruits et légumes. Les pommes peuvent être consommés plusieurs fois dans la journée, sous forme crue ou en compote afin de limiter les irritations de l’intestin – oui l’intestin peut être impacté aussi sans pour autant que ça gratte de l’intérieur.

Dernière précaution : évitez tout contact avec des femmes enceintes de votre entourage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s